• Périgord. Brantôme de pont en pont, balade solo à l'aube

    Brantôme de pont en pont, balade solo à l'aube.

     

    Située dans le Périgord Vert, à une vingtaine de km de Périgueux, la petite cité de Brantôme a plus d'un atout pour séduire. De taille humaine (quelque 2 200 habitants), son charme tient beaucoup à sa configuration géographique particulière : blottie dans un environnement forestier au pied d'une paroi rocheuse troglodytique, elle abrite, enserré entre 2 bras de la Dronne, un coeur historique au patrimoine remarquable. C'est cette partie-là de la ville qui est une île, reliée au reste de la cité par une succession de ponts.

     

    Au pied de la falaise, les longs murs de l'abbaye bénédictine se reflètent dans les eaux de la Dronne. De plan rectangulaire et coiffée de voûtes angevines, elle forme, avec l'église abbatiale, un ensemble monumental autrefois fortifié. A proximité se dresse le Pont Coudé, autre curiosité de Brantôme. Son entrée est agrémentée d'un élégant Pavillon Renaissance. Cœur névralgique du tourisme, l'ensemble, circonscrit entre la porte des Réformés et la tour Saint-Roch, voit toute l'année défiler un flot continu de promeneurs.

     

    Pas 36 solutions pour apprécier Brantôme sans la foule de piétons massés le long du boulevard Charlemagne, sur le parvis de l'abbaye ou sur le Pont Coudé : se lever à l'aube. La beauté changeante des premières lueurs du jour et la qualité des photos que l'on fait alors méritent bien ce tout petit "effort".

     

    Grâce à l'emplacement stratégique du "Moulin de l'Abbaye", à peine passée la porte de l'hôtel, me voilà directement en plein coeur historique de Brantôme. Ici, le Pont Coudé sur la Dronne vu du Jardin des Moines. En arrière-plan, l'abbaye bénédictine Saint-Pierre. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

      

    Le Pont Coudé.                                                                                                                                                                                                              Construit au XVIe siècle sous l'impulsion de Pierre de Mareuil, le Pont Coudé permettait aux moines de l'abbaye d'accéder directement à leur jardin, situé en rive gauche de la Dronne. Doté d'avant-becs triangulaires, il repose sur 10 arches et doit sa forme particulière à la nécessité de résister aux courants opposés des 2 bras de la rivière qui se rejoignent à cet endroit. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Le "Moulin de l'Abbaye" vu du Pont Coudé.                                                                                                                                                                    En terrasse, les tables sont prêtes pour le petit-déjeuner. Il ne sera pas servi avant une heure, j'ai le temps de la balade...

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    L'abbaye Saint-Pierre dans son environnement verdoyant.

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Le jour se lève sur le pont Porte-Rivière.                                                                                                                                                                            Situé à l'extrémité du Jardin des Moines, c'est l'un des 6 ponts donnant accès à la partie "insulaire" de Brantôme.

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Côté rive droite, le quai Bertin mène à la place d'Albret. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    C'est de la place d'Albret que s'offre la plus belle vue sur le Pont Coudé. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Les longs murs à 3 travées de l'abbaye Saint-Pierre avec, dans le prolongement, l'église abbatiale et son clocher roman.

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    L'abbaye Saint-Pierre et l'église abbatiale vues du pont Notre-Dame. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Passés le boulevard Charlemagne puis la porte des Réformés, la balade se poursuit boulevard Coligny avec de superbes points de vue sur la Dronne et l'église abbatiale.

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Extrémité du boulevard Coligny, arrivée au pont des Barris avec la façade de l'hôtel-restaurant Charbonnel.

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Pont des Barris sur un méandre de la Dronne.                                                                                                                                                                  La pointe du clocher du l'église abbatiale émerge de la touffeur forestière typique du Périgord Vert.

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Pont des Barris vu de l'allée Henri-IV.                                                                                                                                                                                Après cette agréable succession de ponts franchissant les méandres de la Dronne, je fais demi-tour pour regagner l'hôtel. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Sur le chemin du retour, la lumière est encore plus belle... 

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    La porte des Réformés.                                                                                                                                                                                                Vestige de l'enceinte fortifiée, la porte des Réformés défendait autrefois le côté nord de l'abbaye. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Boulevard Charlemagne, le parvis de l'abbaye... A cette heure matinale, personne !!

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Au bout du boulevard Charlemagne, Pont Coudé et Pavillon Renaissance.  

    Brantôme, balade solo à l'aube

     

    Le Pavillon Renaissance et la falaise troglodytique au pied de laquelle est bâtie l'abbaye. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

       

    Fin de la balade. Ultime traversée du Pont Coudé avec vue sur le "Moulin de l'Abbaye", le Pavillon Renaissance, la tour Saint-Roch et la falaise troglodytique.

    Brantôme, balade solo à l'aube

       

    Le fameux coude du pont sur la Dronne. 

    Brantôme, balade solo à l'aube

     (Photos prises le 19 août 2020)

    « Chédigny en Indre-et-Loire, un village jardinPérigord. Vallée de la Dronne, village de Saint-Jean-de-Côle »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Septembre 2020 à 11:40

    Là, encore je connais pour y être allée plusieurs fois .c'est joli aussi ,un bel écrin de verdure et d'eau ,

    et le patrimoine  est remarquable..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :